Copyright © G-ON Tous droits réservés

GRAMOPH'ON (1) - Playlist d'avril 2019

Mis à jour : 22 juil 2019

Pour se remettre de ce week-end trop court (fichu changement d’heure !), G-ON vous propose de découvrir 15 titres pour enrichir votre playlist. Chacun d’entre eux a été proposé par un collaborateur, avec un petit texte expliquant son choix. Connaissez-vous assez bien la team pour relier chaque titre à son fan ?


Lien de la playlist Youtube :

https://www.youtube.com/playlist?list=PL9VgqXWi-_Ijjfx9-_xtwR8lg3unYoHZ2


1) Xavier Rudd – Spirit Bird



Cette chanson parmi tant d'autres m'a accompagné pendant de longues heures de voyage, en trains, en bateaux, taxis-brousse, bus pourris et autres moyens de locomotion qui font mal aux fesses et pendant lesquelles vous avez le temps de refaire le monde et de repenser aux rencontres éphémères de la journée qui ont changé votre façon de voir la vie !


2) Linkin Park - In The End



Lycée, ma sœur, notre chambre, des amis, lecteur CD...


3) Ludwig Goransson - California Loco (bande-originale de Inner Working, un court-métrage Disney)



Inner Working est un court-métrage d'animation américain réalisé par Leo Matsuda. Il raconte l'histoire du combat intérieur que se livrent chez un homme le Cerveau, protecteur pragmatique qui calcule le moindre mouvement, et le Cœur, aventurier qui rêve d'une liberté sans limite. https://www.facebook.com/watch/?v=2032551153625409

La musique de ce court-métrage est California Loco.

Vous savez, il y a des matins où notre unique souhait est de retourner dans les bras de Morphée. Et bien, pour pallier à ce problème, il suffit de lancer la chanson California Loco.

Il suffit de l'écouter, de fermer les yeux, et on peut sentir les rayons du soleil réchauffer sa peau, entendre au loin le clapotis des vagues et une odeur de vacances est perceptible.

Me concernant, c'est le cœur qui domine en écoutant cette chanson (cf court-métrage). Elle donne de l'énergie mais également le sourire.

Par contre, elle ne garantit pas d'éviter les cris des voisins dus à des fausses notes provenant de votre salle de bain.


4) Bruce Springsteen – American Skin (41 shots)



American Skin (41 shots) aborde le thème délicat du racisme aux États-Unis. Elle se base sur l’histoire d’Amadou Diallo, un Guinéen de 22 ans tué en 1999 par quatre policiers new-yorkais. Alors qu’il n’était pas armé et qu’il cherchait simplement son portefeuille, les policiers ont mal interprété son geste et l’ont criblé de 41 coups de feu (41 shots). 19 ont atteint leur cible.


5) Dire Straits - Romeo and Juliet



(Texte ajouté par l’auteur de l’article)

L’histoire d’amour la plus connue du monde, revisitée ici par le groupe culte de Money for Nothing et Sultan of Swing. Transposée dans l’Amérique de la fin des années 70, elle reflète parfaitement la réinterprétation des mythes fondateurs lors de cette période d’effervescence culturelle, qui influencera par la suite le monde entier. Les Dire Straits proposent ici un titre simple et accrocheur, qui vous fera lever vos briquets avant que vous n’ayez eu le temps de dire « Shakespeare ».


6) Queen – The Show Must Go On



(Texte ajouté par l’auteur de l’article)

Titre incontournable de Queen, il est aussi l’un des plus chargés émotionnellement. Dernier album du groupe, Innuendo est celui qui verra Freddy Mercury s’éteindre la même année, en 1991. Cette chanson est un véritable hymne au courage, à la vie et à la quête de sens. Freddy Mercury et Brian May y livrent deux performances spectaculaires. En studio, voyant son ami déjà très affaibli par le sida qui le rongeait, Brian craignait qu’il ne puisse enregistrer un titre aussi exigeant. En réponse, Freddy avala un verre de vodka et déclara « I’ll fucking do it, darling ». Cette simple anecdote résume à la fois l’esprit de la chanson et celui de Freddy.


7) Calvin Harris & Alesso - Under control



Parce que c'est le moment de booker sa tournée de festivals de musique pour cet été.


8) Dominique A - Rendez-nous la lumière



Parce que c'est beau. Parce que c'est dans le thème.


9) Francis Cabrel – C’est écrit



Une chanson qui a bercé mon enfance et que je trouve belle.

On a tous (ou on aura tous un jour) eu une histoire qui s'apparente à celle de la chanson !


10) B.B. King – Thrill is gone



(Texte ajouté par l’auteur de l’article)

Le roi du blues aura vécu par et pour la scène, qu’il arpentera jusqu’à sa mort, à 88 ans (!). Influence majeure pour tous les grands noms du rock qui lui succéderont, nous le voyons ici au sommet de son art, dans un live d’une excellente qualité.

Il suffit de quelques minutes pour s’en assurer, B.B. King ne joue pas du blues. Il EST le blues.


11) Aphrodite’s Child - End of the World



Tout arrêter, prendre son casque ou ses écouteurs, fermer les yeux pour ne permettre aucune interférence, aucune perturbation entre la musique et soi. Ne connaître ni la chanson, ni le chanteur, ni même le type de musique et ne s'attendre à rien. Ouvrir tous ses chakras, se montrer disponible pour être prêt à recevoir. Appuyer sur lecture et se laisser emporter, peut-être, par une proposition à laquelle on offre toute son attention, le corps tendu vers ces notes que l'on découvre sans préjugés. Voir des couleurs, voir des pays, voir des souvenirs. Et plonger en eaux profondes. S'oublier. Voilà un de mes grands plaisirs : l'intense expérience émotionnelle d'une découverte musicale inattendue. Et ce morceau est tout simplement le dernier en date à m'avoir offert cela :)


12) Axwell & Ingrosso - Sun is shining



Des fois, quand on traverse des moments difficiles dans la vie, on se sent seul… Mais le destin nous envoie toujours une personne qui nous encourage et qui nous dit que tout va aller mieux, ce qui nous fait reprendre des forces et réussir des choses qu'on n'avait jamais imaginées possibles... "Sun is shining and so are you... ♡"


13) Blues Pills – Ain’t No Change



« Il n’y a vraiment plus de bons groupes de nos jours… » Ah oui, vraiment ?

Emmené par la très charismatique Elin Larsson, ce quatuor suédois propose un blues aux rythmiques complexes et aux mélodies fines. Porté par un son poisseux qui rappelle le blues originel de la Nouvelle-Orléans, et un style vocal qui n’est pas sans évoquer Janis Joplin, le groupe parvient pourtant à avoir une identité musicale forte et novatrice.

Ce titre est issu de leur excellent premier album éponyme, en 2014. Après une envoûtante intro instrumentale, la chanteuse questionne le destin de l’humanité, confrontée à des défis sans précédents qui ne semblent pas préoccuper outre mesure nos dirigeants. Faut-il garder espoir ? Les Blues Pills livrent ici leur vision.


14) Bakermat – Uitzicht



Parce que ça respire la bonne humeur, ça sent le soleil, les beaux jours. Et surtout ce souvenir, ce sentiment de liberté lorsque tu prends ta voiture pour la première fois, direction les vacances entre amis.


15) The Pirouettes - L'escalier



Entendue à la radio il y a déjà bien quelques semaines, cette chanson fait partie de mes découvertes favorites du mois. Elle a un petit "je-ne-sais-quoi" de simple et en même temps décalé qui me plaît bien (surtout le phrasé), entre paroles existentielles et refrain poétique qui dédramatisent ces dernières, sur une mélodie qui reste bien ancrée dans la tête.

Voici un extrait qui sera un peu plus parlant (mais sinon, voir le clip - attention style simple et chorégraphie décalée en cohérence avec la chanson) :


« J'suis le plus petit - De mon entourage / J'écoute tout ce qu'on me dit - Tous les présages, tous les avis

/

Et j'entends l'affranchi - J'entends le converti / ☝️ Même le plus sûr de lui - Au fond mais pas si sûr de lui /

Et j'ai compris 💡- Qu'il n'y avait rien à comprendre / Dans cette vie - Ni tout seul ni tous ensemble /

Et je respecte - Que tu te poses toutes ces questions / Et je te souhaite - De trouver tes propres raisons 🔍/

[Refrain]

D'ici là - La lune brille pour toi 🌙/ Elle guide chacun de tes pas 🐾- Dans l'escalier qui mène au toit /

C'est ma victoire 🏆- C'est ma victoria / C'est une raison d'être là - Si j'entends résonner ta voix […] »


Bref. Belle découverte que je vous conseille fortement - même si certains d’entre vous la connaissent sans doute déjà ! :p


Chansons bonus: pour continuer de rêver, voici quelques titres supplémentaires proposés par les collaborateurs les plus zélés.


Marta: une magnifique chanson espagnole


Thierry: la rencontre d'un groupe de rock anglais, d'un orchestre et d'une salle mythique



Thibaut: Quand tes parents voulaient que tu sois ingénieur, mais que ton rêve c'est d'être musicien



84 vues1 commentaire