Jour 9 - Histoires de gazon

Préambule. Ce carnet relate les principaux épisodes du premier voyage du navire G-ON, conduit par les capitaines JAN et LACROIX, lors de la pandémie mondiale de Covid-19, officiellement reconnue comme telle par l'OMS le 11 mars 2020. Il s'appuie sur le détail du quotidien de l'équipe (si possible apporté par ses capitaines, ses lieutenants et son équipage....) Le carnet a pour objectif de retranscrire l'image la plus fidèle de leur GRANDE AVENTURE....


Good Morning G-Oooooooooooonnnnnnnnnnn ! Bon réveil, bon petit-déjeuner, bon plein de vitamines ! Nous sommes le 85ème jour de l'année, le soleil s'est levé à 6h42 et nous aurons 4 minutes de plus d'ensoleillement :) Nous fêtons L'Annonciation ainsi que les Annonciade, Humbert, Violaine et pour les Bretons, les Mordiem Proverbe du jour : "Ne juge pas le grain de poivre à sa petitesse, goûte-le et tu verras comme il pique" Je complète notre "Good Morning G-ON" par un dicton : "Si pour Notre-Dame le coucou n'a pas chanté, il est tué ou bâillonné" Mais aussi une citation qui me semble adaptée : "Qu'il est grand ! Plus grand encore mort que vivant !" Ne pas oublier de dire que tout va bien tous les matins.... avant ou après le café/thé.... c'est comme on veut ;)  Et dans tous les cas, The Show Must G-ON ! Bonne journée à tous.

Journal des capitaines Jan et Lacroix / An de grâce 2020, mercredi 25 mars


Coucou ! 

Encore du soleil, moins de pollution, on se passe des avions, des trains, on entend les oiseaux, on fait les commerces de proximité... Ouahou, on est green !

Ne pas oublier les nouvelles attestations :




Journal de la naturaliste Mona / mercredi 25 mars

Pensée écologique du jour :

Parmi les effets positifs du confinement sur l'environnement, deux nouveaux points que je n'ai pas encore abordés :


1- Depuis que l'Europe a fermé ses frontières, le trafic aérien sur le continent a chuté de 70 % (d'après les dernières estimations enregistrées entre le 9 et le 24 mars 2020). C'est l'un des secteurs les plus impactés par la crise sanitaire actuelle. Cette situation critique aurait malgré tout quelques effets bénéfiques : le trafic aérien représente 12 % des émissions d’oxyde d'azote dans le monde, qui contribuent à l'acidification de l'environnement et à la formation de l'ozone troposphérique et de particules fines. Ces émissions présentent aussi des effets néfastes sur la végétation, les écosystèmes et les bâtiments.


2- Confinée, la France consomme moins d'énergie qu’habituellement : les commerces et les activités industrielles provoquent une chute de la consommation électrique en France, à hauteur de 10 % le lundi 16 mars 2020 (d'après Eco2Mix), ce qui implique la réduction des émissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique.

--> Donc le confinement a entraîné une réduction de la pollution atmosphérique !!

Et comme d'habitude : lavez-vous bien les mains après avoir lu ce mail.


Journal de l'ingénieur Comsat / mercredi 25 mars


Nous avons eu le droit aujourd'hui au rappel habituel de fin de mois sur les NDF et les feuilles de temps. Le maintien de cette routine a du bon, un peu comme si tout était normal malgré tout.


Après ma première osmie et mon premier papillon de l'année, j'ai eu le droit à ma première coccinelle de l'année.



Mais bon, ce n'est rien comparé au blaireau rencontré par Clément. Je suis jaloux.

À Santiago du Chili, c'est un puma que les habitants ont vu arpenter les rues. Je suis nettement moins jaloux.



Enfin, à Paris, Nicolas, depuis sa cabine avec vue sur la Seine, nous rapporte les mêmes visions qu'à Cagliari :




Il n'empêche, dans notre malheur face au virus, nous avons la grande chance que ce confinement intervienne en plein renouveau printanier, nous offrant un spectacle du vivant de tous les instants.


Surtout quand on dispose d'un jardin.


Justement, Frédéric, qui en fait partie, sent monter la pression 😂

"Vivre à la campagne et disposer d'un jardin est un atout indéniable en période de confinement...

Néanmoins, je commence à ressentir une certaine pression sociale que je ne ressentais d'habitude que fin avril - début mai.

En effet, tous mes voisins sont confinés eux aussi, mais force est de constater qu'ils ne sont pas tous en télétravail... vu le nombre de tondeuses à gazon que j'entends tourner à longueur de journée. 

Quand je jette un oeil au-dessus de la clôture, tous les jardins voisins sont parfaitement tondus bien ras, alors que chez moi, ça pousse, ça pousse... Il va falloir que je m'y colle !"


Thierry est divisé : "Idem.... C'est horrible.... Si je m'écoutais..... mais non.... faut être sérieux :)", Gwenaël prône "le fauchage raisonné", et de mon côté, ouf, c'est mon frère qui est réquisitionné :p


Il est aussi parfois question de gazon pour les forces de l'ordre. En effet, parmi le flot de questions qui leur est posée depuis le début du confinement, on peut noter :


- "Je peux aller tondre la pelouse chez ma mère, à trente kilomètres ? J'ai peur qu'elle soit bientôt trop haute"

- "Est-ce que vous avez accès au cours de la Bourse ? Parce que je voudrais savoir si c'est le moment pour vendre des actions."

- "Est-ce que vous pourriez appeler ma mère pour lui dire que je ne pourrais pas aller chercher mon assiette de soupe ? Parce qu'elle ne veut pas comprendre !"

- "Je peux aller faire un tour avec ma voiture s'il vous plaît ? J'ai peur que la batterie se décharge"

- "Est-ce que je peux aller faire les courses avec ma femme puisqu'elle n'a pas de permis ? - Non monsieur, il est préférable que vous y alliez tout seul. - Ah mais c'est pas possible, c'est elle qui s'occupe de ça d'habitude."

- "Mon livreur de pizza est dehors, est-ce que je suis autorisé à lui ouvrir ?"

- "Est-ce que j'ai le droit d'aller faire du piégeage de ragondin ?"

- "Je suis confiné avec ma copine depuis quelques jours et je voudrais savoir si je pouvais aller me confiner ailleurs"


Je crois que tout le monde ne sait pas remplir les attestations comme Martine...







Copyright © G-ON Tous droits réservés