Un chien qui plane au son du chant des oiseaux

Voici le retour du portrait chinois ! Un nouveau membre de la team G-ON se cache toujours derrière ces réponses. Toutes les personnes de l'équipe ont joué le jeu, répondant aux vingt mêmes questions. Leurs personnalités singulières se dévoileront-elles au fil des réponses ? Portrait chinois, épisode 18.


Le Déjeuner sur l'herbe, de Claude Monet (1865-1866)

Si tu étais un mot : Sens

Si tu étais une drogue : Sativa (parce que j'aime bien le mot et que ça fait planer :)

Si tu étais un son : Le chant des oiseaux (oooh quel mélomane XD)

Si tu étais un juron : Diantre

Si tu étais une plante, un arbre ou un animal : Le chien

Si tu étais un don de la nature : La téléportation

Si tu étais une faute : La gourmandise (dans le sens du péché)

Si tu étais une citation : "À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire", dans Le Cid, de Corneille

Si tu étais une peinture : Le Déjeuner sur l'herbe, de Claude Monet (1865-1866)

Si tu étais une comédie : Les Nouveaux Sauvages, de Damián Szifrón (2014) (complètement barré et déroutant...)



Si tu étais un film dramatique : Polisse, de Maïwenn (2011) (aïe...)



Si tu étais un nombre : 8

Si tu étais une couleur : Le bleu

Si tu étais un moment de l’année : Le printemps

Si tu étais un plat : Un dessert (tarte au citron)

Si tu étais un objet du quotidien : Un livre

Si tu étais une fête : Noël

Si tu étais une émotion : La joie

Si tu étais un personnage de roman : Sov Strochnis, dans La Horde du Contrevent d'Alain Damasio (2004)

Si tu étais une certification : Ahah WELL WELL...


[NDLR : Bonus avec une citation de François Cheng sur le mot "sens"]


"Le mot sens


Ce mot polysémique est un diamant du vocabulaire français. Comprimé en une seule syllabe, il donne lieu à trois définitions, à savoir: sensation, direction et signification. Ces trois définitions marquent en réalité les trois étapes,ou les trois étages, de notre existence. Et c’est justement à la lumière de la beauté que ces trois définitions acquièrent leurs sens plénier.


En effet, la beauté a le don de provoquer en nous les ressentis les plus forts et les plus immédiats, des ressentis aussi bien charnels qu’émotionnels. Imprégné des sensations nées de ses ressentis, notre être se sent attiré par la présence de la beauté et d’instinct va vers elle. Ce faisant, il s’oriente vers une certaine direction. Or, dès que notre existence prend une direction, elle prend sens. Et lorsque cette direction ouvre sur un état d’harmonie et de communion, autrement dit un état d’amour, ce qui est le cas de la beauté, notre existence atteint sa plus haute signification, parce que c’est alors qu’elle fait signe à la vraie vie ; et la vraie vie, à son tour, lui fait signe."






Pour lire ou relire les portraits précédents :


1 : https://www.g-off.fr/home/un-renard-perché-dans-un-gingko

2 : https://www.g-off.fr/home/le-cerf-tantôt-sociable-tantôt-solitaire

3 : https://www.g-off.fr/home/le-bruit-de-la-pluie-sur-un-velux

4 : https://www.g-off.fr/home/le-cri-du-goéland

5 : https://www.g-off.fr/home/la-tortue-et-le-bruit-des-vagues

6 : https://www.g-off.fr/home/une-guitare-qui-s-accorde-avec-un-olivier

7 : https://www.g-off.fr/home/le-clapot-sur-la-coque-d-un-voilier-au-mouillage

8 : https://www.g-off.fr/home/les-quilles-qui-tombent-au-bowling

9 : https://www.g-off.fr/home/plouf-le-dauphin

10 : https://www.g-off.fr/home/les-applaudissements-bruyants-d-un-chien-sous-une-nuit-étoilée

11 : https://www.g-off.fr/home/l-éléphant-et-le-rire-d-un-bébé

12 : https://www.g-off.fr/home/le-premier-inconnu-à-découvrir-c-est-vous

13 : https://www.g-off.fr/home/une-méduse-pour-l-immortalité

14 : https://www.g-off.fr/post/la-sincère-synchronicité-du-crépitement-de-cheminée

15 : https://www.g-off.fr/post/le-lion-lionceau-sous-l-orage

16 : https://www.g-off.fr/post/une-baleine-au-second-degré-inapproprié

17 : https://www.g-off.fr/post/un-oiseau-de-paradis-qui-veut-voler

Copyright © G-ON Tous droits réservés